Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Propagande et Réalités.
Sur juillet/septembre les défaillances d'entreprises atteignent déjà de morbides records, mais depuis le début de l'année, on a atteint des records historiques qui datent de 20 ans!
Sur les 9 premiers mois, près de 44 900 entreprises sont tombées, et l'on s'attend à la mort cumulée de près de 60 000 entreprises d'ici fin de l'année 2013. Et le premier trimestre 2014, traditionnellement la période du" après bilans comptables de décembre", risque quant à lui d'être dévastateur.
Les français sont sous pression fiscale (taxes, impôts, quotient familial, fiscalisation heures supplémentaires,...), sous incertitude professionnelle et sociale (53 000 procédures collectives) , ...; Ils font, contraints, des choix de consommation qui impacte toute l'économie. La restauration c'est une défaillance sur dix, 16% de chutes en plus dans les soins corporels (coiffeurs, esthétique,...), les commerces de détails +14% (habillement, alimentaire, bricolage,...), etc etc
Le ras le bol est de plus en plus présent! Il faut arrêter de parler dans le vide, de promettre, il faut agir... et le courage c'est ce qu'il manque... Voilà ce que l'on attend désormais des politiques, d'être des décideurs et de trancher.
Toute la différence entre propagande gouvernementale et les réalités économiques du quotidien des français.

Toutes les mesures soi-disant bénéfiques pour les entreprises ne le sont pas pour les TPE et PME : le crédit d'impôt emploi-compétitivité ne sert à rien car celui-ci est calculé sur la masse salariale; quand un gérant est seul, il ne paie pas de salaire, donc n'a pas de crédit d'impôt. Et quand il n'y a qu'un ou deux salariés, là également, le crédit d'impôt est si ridiculement bas qu'il ne peut pas encourager à créer des emplois supplémentaires !

Tag(s) : #Emploi, #Economie, #Politique Nationale